8 minute read

devoxx 2021

Pandémie oblige, cette année Devoxx s’est déroulé en septembre / octobre (faisant suite à la précédente annulation en 2020). C’est avec une certaine fébrilité que j’attendais cette édition, sevré de conférences que j’étais. Le JUG Summer Camp m’avait permis de goûter de nouveau à ces conférences mais je dois avouer que j’attendais Devoxx avec impatience. Cette édition particulière (9 3/4) n’a pas été, selon moi, une édition au rabais et je vais tenter de partager ici mes coups de coeur. Comme d’habitude ce n’est que ma vision des choses et je ne pourrai pas tout partager car cela représente, pour ma seule petite personne, plus de 20 conférences (tout confondu : universités, quickies, tools in action, …)

:muscle: L’organisation

Je suis obligé de commencer par parler des organisateurs et de tous les gilets rouges : quel boulot fantastique vous avez accompli avant, durant et pendant. L’émission des Cast Codeurs qui a clôt la conférence nous a permis d’en savoir un peu plus et quand on sait que tout ça s’est construit en un mois, je n’ai qu’un mot : bravo ! L’ensemble des personnes présentes ont toujours été là pour gérer avec le sourire les petits ou gros aléas (mention spéciale aux badgeuses qui ne voulaient pas se réveiller le premier jour :wink:). Je ne vais pas en rajouter mais rappelons-nous que tous ces gens qui organisent et sont présents pendant les trois jours de conférence le font de manière bénévole.

Passons aux conférences, trois jours c’est beaucoup de conférences, je m’excuse donc par avance à tous ceux que je n’ai pas été voir et tous ceux que j’ai été voir et qui ne figurent pas dans ce post mais ça aurait été beaucoup trop long :sweat_smile:. Je sais déjà que je vais attendre avec impatience la mise à disposition des vidéos sur la chaîne Youtube du Devoxx.

:bulb: Keynotes

Cette année, les organisateurs ont choisi de rendre hommage aux gens de la tech qui ont fait bouger les lignes pendant cette pandémie. Et ce que l’on peut dire, sans tomber dans l’exagération, c’est que ce sont tous des personnes extraordinaires.

De Quentin ADAM avec son projet MakAir, en passant par Guillaume ROZIER et Sacha GUILHAUMOU de Covid Tracker pour finir par David GAGEOT et Nicolas DE NAYER de Doctolib. Toutes ces personnes et les équipes qui sont derrières ont montré qu’il est possible de faire bouger les choses et déplacer des montagnes lorsque l’on croit en ce que l’on fait.

Quentin nous a montré qu’appliquer nos façons de penser et concevoir les projets informatiques pouvaient s’appliquer dans le monde industriel et accélérer la création. Guillaume et Sacha ont choisi de nous alerter sur le message véhiculé par les chiffres et les statistiques. Enfin, David et Nicolas nous ont expliqué comment réussir à tenir la charge quelque soit le contexte et permettre à des millions de personnes de se mettre en relation afin de gérer une campagne de vaccination massive.

Au final, ces trois keynotes sont très inspirantes et je ne vous conseille que vivement de vous jeter dessus lorsqu’elles seront en ligne.

:page_facing_up: :page_facing_up: :page_facing_up:(à venir) / :film_projector: :film_projector: :film_projector: (à venir)

:zap: Microservices réactifs avec Quarkus - Clement Escoffier et Stéphane Épardaud

Quarkus ne m’était pas inconnu mais je n’avais jamais eu l’occasion de jouer avec. C’est donc avec envie et gourmandise (vous comprendrez en regardant le replay pourquoi je parle de gourmandise :cheese:) que je suis allé à cette université. Ce que j’ai particulièrement aimé dans celle-ci c’est que l’on est parti d’une application standard en Java (impératif) pour aller jusqu’à sa version réactive avec Quarkus.

Les speakers ont pris le temps de nous expliquer les concepts de Quarkus ainsi que les actions, souvent très simples, pour écrire du code réactif à la place de code impératif. Un très bon mix entre théorie et pratique (live coding). Quarkus est rentré en position haute dans ma liste de todo :wink:.

A regarder avec plaisir lorsque le replay sera disponible.

:page_facing_up: (à venir) / :film_projector: (à venir)

:bar_chart: Profiling et monitoring avec le JDK - Jean-Michel Doudoux

Comment ne pas aller voir Jean-Michel Doudoux lorsqu’il est à une conférence ! Il a accompagné mes longues années de développement avec son site développons en Java depuis le début ! Il n’y pas que cette raison, vous vous en doutez !

J’ai utilisé, il y a bien des années (où Weblogic était distribué par BEA), JRockit Mission Control et j’étais très curieux de voir ce qu’il était devenu après être passé entre les mains d’Oracle. Et c’est une très bonne surprise car avec Java Flight Recorder il a subit une vraie cure de jouvence au point d’en faire, je pense, un candidat sérieux aux très chers APM pour une application Java. D’autant qu’il est dorénavant opensource et gratuit.

Je n’ai pas eu forcément le temps de noter toutes les commandes et fonctionnalités, j’attends donc le replay avec impatience !

:page_facing_up: (à venir) / :film_projector: (à venir)

:thought_balloon: L’intelligence artificielle au secours de l’accessibilité - Aurélie Vache et Guillaume Laforge

Voilà aussi pourquoi j’aime Devoxx : aller voir des conférences qui ne sont pas que tech. Et celle d’Aurélie et Guillaume en fait partie. Je la résumerai par une phrase d’Aurélie : l’accessibilité ne se résume pas à mettre des balises alt sur nos images :sweat_smile:. Le ton est donné, l’introduction de Guillaume n’est pas en reste puisqu’il nous accueille avec un message en langue des signes.

Ce talk m’a permis de découvrir un grand nombre d’outils et d’API aidant à rendre nos sites accessibles à beaucoup de personnes et certains d’une puissance assez époustouflante. Je pense à l’API de Google permettant le traitement d’une vidéo pour y retrouver un nombre incalculable d’informations, quelle claque !

Et puis, de penser qu’au fond parfois, juste de développer une application rend service : doctolib avec leur réservation en ligne ou encore les applications de click and collect permettant à des personnes ayant des problèmes d’élocution d’accéder à ces services sans pour autant avoir la hantise de décrocher son téléphone.

Un très bon moment de passé qui nous permet aussi de penser à ce genre de choses lors de nos futurs développements, à regarder !

:page_facing_up: / :film_projector: (à venir)

:coffee: Les Méthodes Synthétiques Rêvent-elles à des Switch Expressions Électriques ? - José Paumard et Remi Forax

Ah le titre qui voulait dire certainement un truc en 2019 mais qui en 2021 se résume en : de Java 11 à 17, quelles nouveautés ? Alors autant dire tout de suite, on a à faire à deux pointures de notre monde, et quand on a la chance de les avoir on les écoute :smile:.

Résumer ces trois heures d’université ne serait pas leur rendre honneur, je vous encourage seulement à vous jeter sur le replay lorsqu’il sortira et de prendre un calepin pour noter ! Prévoyez peut être un peu d’aspirine pour les projections de ce qui se fera après Java 17 par Rémi car il faut parfois s’accrocher mais c’est ce que l’on aime !

En parlant d’aimer : :heart: Record :heart:

:page_facing_up: (à venir) / :film_projector: (à venir)

:lock: Sécuriser ses applications Quarkus - Sebastien Blanc

J’aimerai décerner un prix spécial à Sébastien : Prix de l’adaptation en toutes circonstances ! Malgré une machine récalcitrante il a réussi à nous illustrer la simplicité avec laquelle on peut sécuriser une application Quarkus avec OIDC (dans son exemple Keycloak).

Une annotation et hop (bon deux ou trois trucs en plus :wink:) ! Tout en gardant la bonne humeur malgré les circonstances :smile:.

Je vous laisse aller voir le replay pour avoir une meilleure idée du code mis en place.

:page_facing_up: (à venir) / :film_projector: (à venir)

:pray: Tips pour combattre le syndrome de l’imposteur - Aurélie Vache

Mon petit moment de shoot de confiance. Je connaissais le talk d’Aurélie pour avoir eu la chance de l’avoir fait venir à TADx. Malgré cela c’est toujours un bonheur de voir comment ses idées et ses mots font mouche à l’auditoire où on peut entendre des murmures du genre mais carrément, oh lala oui c’est trop vrai, …

Je ne veux pas trop en dévoiler et vous laisse aller voir le replay puis bookmarquez le et lorsque vous avez une subite baisse de confiance en vous : revisionnez-le !

:page_facing_up: / :film_projector: (à venir)

:coffee: Migrer une « vraie application du monde réel » vers Quarkus. Comment ? Mais surtout pourquoi ? - Clement Escoffier

Je me rends compte que j’ai été très “Quarkus” à ce Devoxx, il va certainement falloir que je me soigne en développant un ou deux POCs autour de ça :wink:. Là encore, l’idée était de voir comment partir d’une application standard pour aller vers du Quarkus.

Clément nous a aussi partagé pas mal d’éléments sur la performance en mode full VM / GraalVM. Éléments très intéressants lorsque l’on cherche à optimiser ses images ou sa facture AWS ! :sweat_smile:

Un très bon complément de l’université à regarder après … ou avant !

:page_facing_up: (à venir) / :film_projector: (à venir)

:microphone: Podcast Les Cast Codeurs : enregistrement en public ← c’est vous - Emmanuel Bernard / Antonio Goncalves / Arnaud Héritier / Guillaume Laforge

Pour moi c’était une première : assister à l’enregistrement de mon compagnon de footing ! Quelle intro ! Une version remaniée de la chanson un autre monde pour électriser la salle ! Le bonheur de voir en vrai ces “voix”, quel plaisir !

:page_facing_up: (à venir) / :musical_note: / :film_projector: (à venir)

En conclusion

C’est toujours délicat de dégager des tendances des conférences. Cela dépend de plein de facteurs : les CFP (celui-ci datait de quasiment deux ans), les speakers et bien sûr de mes propres choix ! J’ai tout de même l’impression que nous avons quitté la “hypitude” du monde des conteneurs et orchestrateurs. Ce sont des éléments utilisés en production par bon nombre d’entreprises et maintenant les conférences tournent plutôt sur comment en tirer pleinement parti dans nos développements ou notre chaîne de livraison.

J’ai fait pas mal de conférences autour de Quarkus et j’avoue que j’ai été particulièrement séduit par celui-ci. Là encore j’ai l’impression que l’on arrive à une certaine maturité qui le positionne vraiment comme un candidat crédible à de la “vraie” production.

On trouve aussi de plus en plus de sujets “périphériques” sur la place de l’humain dans toutes cette industrie de la tech qui va de plus en plus vite avec aussi de plus en plus d’exposition et d’enjeux financiers.

Je ne parlerai pas ici des deux soirées où convivialité et belles rencontres étaient au rendez-vous, mais ça c’est privé :wink:.

Encore une fois je voudrais finir par remercier l’ensemble des bénévoles et des speakers pour le travail formidable qu’ils ont fait.

A l’année prochaine les 20, 21 et 22 avril 2022 !

Comments